Rosier : histoire, plantation, entretien des rosiers ICI !

Plus de critères ?

Rosier : Toute une histoire .. de rose

Imprimer

Tôt au tard, quiconque possède un jardin est inexorablement attiré par la plantation d’un arbuste, au demeurant repoussant car munis d’épines saillantes : le rosier. Au-delà de ce désagrément épineux, c’est bien sa fleur que l’on souhaite voir éclore : la rose. Et cela pour plusieurs raisons. Les rosiers surpassent tous les arbustes par la quantité de roses qu’ils produisent, la longueur de la période de floraison et l’incroyable étendue variétale de couleurs différentes laissant échapper un parfum plus ou moins suave. La rose offre une irrésistible attirance, mélange de délicatesse satinée, de force épineuse et d’élégance. Que ce soit en massif, avec les rosiers paysagers ou hybrides, en potée ou pour habiller un mur ou une pergola avec les rosiers grimpants, la rose est sans conteste la reine des jardins. Et cela ne date pas d’hier !

L’amour de certains botanistes pour les roses, des siècles de croisement et l’amélioration des techniques d’hybridation ont transformé le rosier antique en une vaste lignée de rosiers contemporains réunissant plus de 15000 variétés de roses différentes. Aujourd’hui, elles ont un spectre de couleur le plus étendu qui soit dans le monde végétal, allant du blanc pur au marron noir en passant par toutes les tonalités de rouge, de jaune et de rose.

L’existence des roses remonte bien avant l’antiquité, preuve en est les fossiles retrouvés dans l’ouest américain et datés de plus de 40 millions d’années. La culture sommaire des rosiers retrouvée et mise en évidence sur des fresques crétoises date de plus de 35 siècles. Dans la littérature grecque, la rose prend une signification mythique, le rosier signifie la puissance et sa fleur la féminité et le symbole de l’amour. Une des iles grecques, connue sous le nom de Rhodes, vient de l’ancien grec « Rhodon » qui signifie « rose ». Pour les Romains la rose était synonyme de volupté et de légèreté. La légende veut que Néron se fit livrer plus de 4000 roses pour une de ses orgies. Les romains étaient si subjugués par les roses que de vastes pépinières existaient dans le sud de l’Italie pour la culture intensive des rosiers.

Plus tard, les premiers chrétiens bannirent la rose qu’ils associaient aux excès de Rome mais dès le moyen-âge les rosiers refirent leur apparition, la rose symbolisant la pureté retrouvée au point d’être modélisée sur tous les vitraux en rosace des différentes cathédrales d’Europe, comme celui de Notre Dame de Paris.

En Chine, la culture de la rose remonte dit-on à plus de 5000 ans et débuta sous la dynastie Han. Cette passion du rosier, on la retrouve en chine dans de très nombreux parcs floraux. De cette culture sont issus les variétés de rosier mutabilis.

A partir du 12ème siècle, de nombreux pays associèrent la beauté et la noblesse de la rose à leur monnaie, c’est le cas de l’Angleterre en 1344. Tour à tour symbolisant la pureté, l’amour, l’héroïsme ou la noblesse la rose devient universelle et au 15ème siècle, la dynastie anglaise des Tudors prend pour emblème la rose signifiant la réconciliation du royaume.

Plus proche de nous, l’impératrice Joséphine, épouse de Napoléon 1er mis en culture une extraordinaire collection de plus de 250 variétés de rosiers dans les jardins du château de Malmaison. Cette collection de roses était l’une des plus importantes au monde jamais constituée en un seul lieu que l’on peut contempler encore de nos jours.

Au 20ème siècle, des rosiéristes réputés, comme les pépinières Kordes®, aidés par une technique d’hybridation en constante évolution ont créé des variétés de rosiers qui font encore parler d’elles. Les croisements successifs ont permis d’obtenir des roses parfaites alliant la beauté et la forme de leurs pétales au parfum subtil qu’elles produisent.

De l’églantier ou rosier sauvage à la rose ‘perfectionnée’, l’histoire de la rose est longue mais pleine de rebondissements. Si le rosier moderne des jardins est génétiquement semblable au rosier ancien, il se distingue par ses roses plus grosses, garnies de nombreux pétales aux couleurs plus intenses.

Au départ, il n’y avait que le rosier sauvage, robuste et vivace, dont le Rosa rugosa est issu. Facile à cultiver, résistants aux embruns, ce sont des rosiers de type arbustes qui donnent des belles floraisons de roses à 5 pétales au printemps, magnifiquement parfumée mais dont la longévité est malheureusement courte.

Les rosiers hybrides produisant des roses énormes spectaculaires comptant chacune plusieurs dizaines de pétales sont apparus avec la connaissance scientifique de la multiplication. Ces rosiers sont le fruit de centaines d’années de croisement. Au 19ème siècle, les rosiéristes étaient parvenus à créer plus de 3000 variétés différentes de rose hybride. Bien que leur floraison soit peu nombreuse, elle est éclipsée par la beauté de leurs très grosses fleurs colorées.

Les rosiers paysagers ou polyantha de port plus compact ont l’avantage de fleurir très longtemps et d’offrir dans les jardins une large palette de couleur. Ce sont des rosiers buissons ou couvre-sol dont les fleurs plus petites sont réunies en de très nombreux bouquets dont les houppes de couleur servent souvent pour border les allées ou agrémenter les massifs. Ils forment alors de véritables tapis colorés, souvent parfumées aux couleurs plus vives les unes que les autres.

Les pousses des rosiers grimpants leurs permettent de coloniser les pergolas et les murs recouverts de treillage. Leurs fleurs sont des roses issues de variétés hybrides ou anciennes et leur intérêt réside essentiellement dans la colonisation de l’espace vertical.

Les roses hybrides de thé sont les plus recherchées actuellement, surtout par les fleuristes. Croisement obtenu au cours du 19ème siècle entre un rosier hybride vigoureux à grosse fleur et un rosier thé aux fleurs continuelles mais très fragiles, la rose hybride de thé est depuis plus de 50 ans la reine des fleurs à couper grâce à sa floraison régulière et à sa forme magnifique.

L’histoire de la rose est longue et pleine d’anecdotes. Des noms prestigieux sont associés à de nouvelles variétés de rosiers. Qui ne connait pas la rose « Queen Elisabeth’, « Pinochio » ou « Michèle Meilland ». Les roses nous font rêver et accompagnent les jardiniers dans un spectacle haut en couleur chaque année renouvelé.

Déposer un commentaire
Pas de commentaires

 

Voir nos
jeunes plants
Plus de 2000 variétés
produites en France

Votre Fidélité
récompensée

Cumulez des points fidélité
et bénéficiez de remises

Garantie
commerciale
des jeunes plants
et arbustes

Paiement facile
100% sécurisé
Visa Mastercard | Paypal
Virement | Chèque

Livraison rapide
de 5 à 10 jours*
Offerte dès 95€*
vers France & Belgique

laisser un avis

Consulter tous
les avis vérifiés
et commentaires
clients

Nos plants

Fidélité

Garanties

Paiement

Livraison


appli


Avis client

Haut de page