Planter un arbre fruitier : comment s'y prendre ?

Plus de critères ?

Comment planter un arbre fruitier ?

Imprimer

Aussi intéressants que soient les arbustes à petits fruits, les arbres fruitiers demeurent les rois des vergers et des jardins.

Bien qu’ornementaux, avec leur belle floraison printanière qui annonce l’arrivée des beaux jours, ce sont bien les récoltes estivales des pommiers, des poiriers, des pruniers, des pêchers, des cerisiers ou des abricotiers qui sont le principal attrait des arbres fruitiers. Les différents parfums des fruits, la couleur de leur pelure, la texture juteuse de leur chair, leur saveur sucrée et la joie qu’ils procurent au moment de la cueillette vaut bien le temps et l’énergie que le jardinier amateur consacre à la plantation des arbres fruitiers.

Il est toujours préférable de planter un arbre fruitier en scion, greffé sur des porte-greffes sains et vigoureux, mesurant une soixantaine de centimètres de hauteur et âgé de deux ans. Non seulement, il supporte plus facilement le repiquage que des fruitiers plus âgés mais il se développe et produise leurs fruits plus rapidement. Certaines variétés d’arbres fruitiers cultivées en pot permettent une plantation presque toute l’année mais la plupart sont vendues en racines nues pour une plantation d’hiver, en période de repos végétatif dépouillé de leur feuillage, du 15 octobre au 15 avril selon la météo car, plus économiques ils donnent de très bon résultats de reprise.

Avant de planter un arbre fruitier, on doit se poser la question suivante : quelle forme vais-je lui donner et quel emplacement je lui réserve ? En effet, l’emplacement sera différent si on destine son arbre fruitier à une forme libre de plein vent ou si on décide de conduire ses branches en espalier en haie palissée.

Une fois les arbres fruitiers réceptionnés, leurs racines devront être protégées de la lumière qui assèche les radicelles. En attendant la plantation, recouvrer les racines de sable humide ou placer les en jauges. Les plants d’arbres fruitiers en godet doivent simplement être arrosés avant la plantation.

Dès que les conditions deviennent favorables pour planter les arbres fruitiers, suivez ces quelques règles simples mais importantes.

-1- Préparer votre sol en creusant un trou de 40 cm de côté et de minimum 30 cm de profondeur suffisamment grand pour que les racines y logent sans problèmes. Retirer et placer séparément la terre de surface et la couche de terre plus profonde. Placer dans le fond du trou la terre de surface, pour fournir aux racines des arbres fruitiers les éléments nutritifs dont ils ont besoins pour bien démarrer.

-2- Réaliser un mélange terreux avec la terre avec un terreau humifère ou de la tourbe selon la qualité de votre sol. Si vous enfouissez un engrais, veillé à l’enterrer assez profondément pour éviter le contact direct avec les racines qui immanquablement les bruleraient.

-3- Enfoncer un tuteur décalé de quelques centimètres de l’endroit où doit être planté l’arbre fruitier pour le maintenir les premières années de sa croissance grâce à un ou plusieurs liens souples.

-4- Praliner les racines nues dans une boue très liquide constitué de terre, de fumier décomposé, de sable et d’eau à part égale. Cette opération de pralinage est importante. C'est le secret de la réussite de vos plantations car elle va considérablement augmenter les chances de reprise de l'arbre fruitier.

-5- Planter l’arbre fruitier en déposant les racines sur la terre de surface placée au fond du trou. Il est important que les racines ne soient pas retournées vers la surface et surtout que la greffe dépasse au-dessus du sol fini.

Pour cela, aidez vous d'un manche de pelle que vous allongerez au dessus du trou. le point de greffe légèrement borsouflé de l'arbre fruitier doit se trouver au moins à 5 cm au dessus du manche.

-6- Combler le trou avec le mélange terreux, que vous aurez pris soin d'émietter le plus possible, en recouvrant délicatement les racines sans les abimer.

Tasser le sol autour du scion de manière à former une cuvette que vous remplierez copieusement d’eau pour que la terre face corps avec les racines.

Protéger le tronc à l’écorce encore tendre de l’arbre fruitier contre les rongeurs avec un tissu ou une protection du commerce.

Planter un arbre fruitier selon ces six règles est somme toute assez aisé. Il faudra ensuite surveillez l’arrosage régulièrement surtout au moment du printemps quand l’activité racinaire deviendra importante. Puis viendra le temps de la taille de formation et celle de la fructification avant de voir apparaître, au bout de quelques années, les fruits tant attendus.

Planter un arbre fruitier en scion est le point de départ d’une longue histoire gourmande pleine de rebondissements.

Déposer un commentaire
2 commentaires
jonathan lehmann 22 mars 2015 at 18:07 Répondre
merci pour les conseils je vais les suivre , demain je reçois mes deux arbres fruitiers et en espérant que dans quelques année il vont nous donner de bon fruit merci
Olivier 11 mai 2016 at 14:06 Répondre
Merci pour vos conseils et votre écoute, vous avez résolu mon problème concernant mon pauvre noyer.

 

Voir nos
jeunes plants
Plus de 2000 variétés
produites en France

Votre Fidélité
récompensée

Cumulez des points fidélité
et bénéficiez de remises

Garantie
commerciale
des jeunes plants
et arbustes

Paiement facile
100% sécurisé
Visa Mastercard | Paypal
Virement | Chèque

Livraison rapide
de 5 à 10 jours*
Offerte dès 95€*
vers France & Belgique

laisser un avis

Consulter tous
les avis vérifiés
et commentaires
clients

Nos plants

Fidélité

Garanties

Paiement

Livraison


appli


Avis client

Haut de page