Comment tailler le Poirier et le Pommier, trigemme ou longue ?

Plus de critères ?
 

La taille du Poirier et du Pommier, trigemme ou longue

Imprimer

Comment choisir la taille la plus appropriée pour les pommiers et les poiriers ?

Sachant que cette opération vise avant tout à renouveler les rameaux fructifères tout en préservant un équilibre harmonieux entre la ramure et les fruits. Deux grands types de taille sont aujourd’hui utilisés mais doivent souvent être accompagnés par des opérations complémentaires en période de végétation comme la taille en vert et l’ébourgeonnage particulièrement chez le poirier.

Pour bien comprendre les différentes méthodes de taille à appliquer sur les fruitiers, il est nécessaire de connaître le vocabulaire spécifique correspondant aux principaux organes rencontrés sur le pommier comme sur le poirier.

Tout d’abord, il existe deux sortes de bourgeons (Nommés « Yeux ») : les yeux à bois et les yeux à fruits.

Les yeux à bois donnent des organes différents en fonction de leur vigueur.

Les rameaux gourmands très poussant sont à éliminer car, issus d’une accumulation de sève, ils ne fructifieront pas.


1 - Les rameaux n’ayant que des bourgeons à bois mesurent de 40 à 50 cm et sont ceux visés par la taille trigemme afin de réduire le nombre d’yeux pour favoriser le développement des yeux à fruits.

Les brindilles sont des rameaux frêles que l’on appelle brindilles couronnées quand elles portent un bourgeon à fleur en fin de rameau. Elles sont souvent fragiles pour supporter les pommes ou les poires.

2 - Les dards, bourgeons pointus plus gros que des yeux à bois donnent naissance à des yeux à fruits globuleux, appelés lambourdes ou des yeux stériles en fonction de l’apport de sève.

3 - Les lambourdes sont des bourgeons globuleux qui  éclosent au printemps en bouquet de fleurs. Ce sont "les yeux" à conserver. La mise à fruit de l'année dépend de ses bourgeons. 

4 - Les bourses sont des renflements qui persistent à l’endroit où était attaché le fruit et d’où émergent généralement des dards.

C’est pourquoi la récolte des poires et des pommes doit être réalisée en détachant avec précaution le pédoncule de chaque fruit.

5 - Les coursonnes sont des petites excroissances ligneuses se développant sur les rameaux principaux et qui vont porter les fruits. Elles sont très visibles chez le poirier principalement, importantes elles sont à préserver.


La taille TRIGEMME ou taille classique est une taille de fructification qui s'étale sur plusieurs cycles végétatifs et qui ne peut être mise en application que sur des arbres fruitiers de 3 ou 4 ans après une première taille de formation.

C’est l’action de couper les rameaux à bois en ne laissant que 3 yeux à la base (« Tri » signifie trois en Latin et « Gemme » désigne  bourgeon  en Grec) afin de concentrer la sève sur ces bourgeons et plus directement sur celui de l’extrémité.

Ensuite, pincer le rameau terminal qui fait office de tire-sève pour rediriger la sève sur les dards qui se transformeront en lambourdes. La floraison printanière se produit à partir de ces dernières dont les fleurs, une fois fécondées donneront les fruits. Cela reste de la théorie et le jardinier doit toujours adapter sa pratique aux conditions de croissance et de vigueur de l’arbre fruitier à tailler. Ainsi, on pourra diminuer le nombre de bourgeons à deux dans le cas d’un arbre fruitier portant des branches très vigoureuses et au contraire laisser 4 à 5 yeux dans le cas de rameaux moins poussant.

Toutefois, c’est une taille relativement facile à réaliser mais qui demande un grand sens de l’observation. C’est également la plus adaptée pour les arbres fruitiers que sont les poiriers et les pommiers.


La taille LONGUE est une taille professionnelle plus adaptée aux vergers en culture sous forme de palmettes obliques là où la taille classique demanderait trop de temps à réaliser. Cette taille demande une grande expérience des diverses variétés d’arbres fruitiers car elle doit s’adapter à la vigueur de ses rameaux.

La taille des pommiers ou des poiriers,  loin d’être difficile, demande une pratique régulière et une attention de tous les instants. C’est le prix à payer pour en savourer ses fruits.

Partager
En poursuivant votre navigation sur le site mesArbustes.com, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.