Plantes grimpantes : variétés, histoire, plantation et entretien !

Plus de critères ?
 

Plantes grimpantes : 4 façons de s’agripper ou l’art de l’escalade …

Imprimer

Les arbustes grimpants ont une croissance souvent très rapide, robustes et la plupart très florifères se pliant facilement aux exigences du jardinier. Ils s'accrochent autant à la vie qu'à leur support.

Les plantes grimpantes, pourvu qu’on leur fournisse un support (Fil tendu, pergola, grillage ou mur plein) occupent une importante surface verticale de verdure avec un minimum de place au sol. Elles s’adaptent à tous types de jardin des grands parcs au petit balcon de ville. Plantés autour des terrasses et des lieux de vie, les arbustes grimpants caducs préservent des regards indiscrets en été et laissent passer la lumière en hiver.

Les plantes grimpantes sont également des végétaux très utiles pour cacher rapidement et efficacement de vieilles souches, des murs bétonnés inesthétiques, des balustrades en fer rouillé  tout en étant plaisants à regarder. En effet bon nombre de ses plantes grimpantes apportent une note décorative et fleurie dans les jardins.

C’est souvent un plaisir pour les yeux que de contempler les floraisons vives et colorées de certaines espèces comme la Bignone (Campsis) ou la Passiflore (passiflora). D’autres floraisons procurent un immense plaisir olfactif quand les parfums des Jasmins (Jasminum), des Chèvrefeuilles (Lonicera) ou des Glycines (Wisteria) embaument les jardins.

Le feuillage est également une source de décoration importante avec les feuilles panachées des Lierres (Hedera). Enfin, quelques arbustes grimpants, et non des moins connus comme la Vigne (Vitis) et le Kiwi (Actinidia) produisent des petits fruits sucrés et comestibles qui font le bonheur des petits et grands en été.

Le port grimpant de ces arbustes n’est pas un accident de dame nature mais une adaptation de ces espèces au cours de l’évolution pour pouvoir survivre et approcher la lumière dans les forêts du monde entier. L’ingéniosité des arbustes grimpants réside dans la faculté à se mouvoir astucieusement pour accrocher un support afin d’atteindre la cime des grands arbres tout en démarrant sa végétation à l’ombre.

Ainsi les Clématites (Clematis), à la floraison si merveilleuse et colorée ne se plaisent qu’en plein soleil à la condition que leur souche soit ombrée.

Longtemps, les arbustes grimpants ont été classés comme plantes envahissantes du fait de leur vigueur et parfois de leur démesure (un plant de Wisteria peut émettre des rameaux de plusieurs dizaines de mètres de longueur). Un support bien adapté et une taille rationnelle permet de les contenir et de profiter pleinement de leurs atouts floraux et décoratifs. La croissance des plantes grimpantes et leur ascension est le résultat de l’allongement annuel de leurs tiges certaines rapidement d’autres plus lentement.

Mais à la différence du haricot magique de la légende, aucune ne peut atteindre le ciel en une seule nuit.

Si le botaniste Edwin Menninger, spécialiste des plantes grimpantes, a dénombré plus de 30 variantes différentes pour permettre à ces arbustes de s’élever, quatre méthodes fondamentales intéressent le jardinier. Ces quatre façons de s’agripper sont utiles à connaître pour utiliser la meilleure plante grimpante en fonction de sa destination au jardin et le support le plus adapté pour son maintien.

Les Rosiers grimpants et les Bougainvilliers se servent de leurs rameaux épineux pour s’accrocher à d’autres végétaux.

Les Jasmins étoilés (Trachelospermum) s’entrelacent jusqu’à former un maillage suffisamment rigide pour s’élever en s'aidant des mailles d'un grillage par exemple.

D’autres arbustes grimpants, comme le lierre et la Pervenche (Vinca) produisent des racines aériennes régulièrement afin de s’enraciner sur le support qu’ils colonisent.

La Vigne vierge (Parthenocissus) quant à elle, émet de petites racines qui se terminent par des ventouses dont l’adhérence à des surfaces verticales, même lisses, est sidérante.

Mais la méthode la plus courante utilisée par les plantes vivaces est l’enroulement des supports à l’aide de rameaux volubiles ou grâce à des vrilles terminales sensibles. Quand elles rencontrent un objet, le stimuli qui résulte du frottement avec l’obstacle provoque l’arrêt de l’allongement des tiges au profit de l'enroulement des vrilles.

L’art de l’escalade qu’ont développé ces arbustes grimpants permet de choisir le support adapté à leur croissance. C'est un élément essentiel du décor que vous souhaitez mettre en place dans votre jardin. Pour masquer un mur, des fils de fer tendus permettent de recevoir les plantes grimpantes nécessitant un support alors que les lierres et autres arbustes à racines aériennes grimperont sans aide. Le grillage est un support idéal pour créer des haies palissées. Il existe dans le commerce un nombre important de treillis, de pergolas, d'arceaux, de tonnelles, de kiosques et de gloriettes aux formes et aux matériaux différents. Veillez à choisir un support solide adapté car la vigueur de certains arbustes grimpants peuvent le mettre à mal. Cependant, beaucoup de plantes grimpantes peuvent être laissées sans support et forment ainsi dans les jardins de magnifiques couvre-sols pour garnir pentes et talus.

Partager
En poursuivant votre navigation sur le site mesArbustes.com, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.